Two research projects prepared and submitted by Dr. Roni Darazi to PCSI and CEDRE have been accepted:

  • Grant PHC-CEDRE Project (2018-2019):

E-Monitoring using real-time Wireless Body Sensor Network:

«Suivi et surveillance de la santé des patients en temps réel via un réseau de capteurs corporel (réseaucorp)»

L’objectif principal de ce projet est la conception et la réalisation d’un système de surveillance et d’alerte en temps réel pour la santé des patients. Ce système possède un coordinateur intégré (ex. smart phone) connecté à un réseau de capteurs médicaux et à un noeud central installé au centre médical via une connexion Internet. Le coordinateur vérifie si l'état de santé du patient va bien ou non en analysant les signes vitaux collectés. Si les résultats de l'analyse sont anormaux, le patient sera alerté et les signes seront envoyés directement au centre médical. Dans ce cas, le médecin enverra des conseils médicaux au patient. Pour aboutir à une telle architecture fonctionnelle, permettant de surveiller les patients à domicile et de réduire en même temps les coûts des séjours à l’hôpital ou en maison de retraite, de nombreux verrous scientifiques restent à lever. Ce projet s’intéressera à :

(i) l’étude de l’architecture du système,

(ii) la collecte et la gestion efficace de données,

(iii) la confidentialité des données personnelles,

(iv) la détection automatique des anomalies en utilisant des techniques de l’apprentissage profond.

 

  • Grant AUF-PCSI Inter-university Scientific Cooperation Project (2017-2019):

E-plateform for collective taxi access

« e-PTC: une plateforme pour optimiser et favoriser l'usage des transports collectifs »

Les transports de personnes urbains et interurbains pose de graves problèmes sur les trois axes du développement durable : économique, social et environnemental. La plupart des agglomérations de la planète ont grandi plus vite que leur système de transports en commun. 

L’Institute for Transportation and Development Policy (ITDP), une organisation à but non lucratif spécialiste des problématiques du transport, affirme dans un rapport publié le 11 octobre 2016 que les grandes villes du monde n’offrent pas à leurs habitants des transports publics à la hauteur. Le problème vient en partie du fait que les villes grandissent sans investir en proportion dans leur système de transports en commun et «Les résultats ont été désastreux, à la fois pour la population et la planète», commente Michael Marks, l’auteur de l’étude, citant notamment les conséquences en termes de pollution et de bien-être des habitants. Ceci est d’autant plus marqué dans les pays du sud où le taxi collectif, un taxi assez différent de ce qu’on a l’habitude de trouver en Europe occidentale, représente le moyen de transport en commun. Il s’est développé dans un contexte de quasi-absence d’autres moyens de transport en commun. Si la débrouille et la flexibilité dominent, le chaos apparent est généralement un minimum organisé.

L’objectif de notre projet est de proposer une plateforme logicielle, adossée à une application mobile, à la géolocalisation (en option) et à un aménagement minimaliste des arrêts, pour faciliter l'information et l'accès de l'usager au taxi collectif. La plateforme viendra sous forme de chapeau pour les systèmes existants, sans contrainte, afin d’améliorer leur organisation et de les rendre plus attractifs en leur donnant une plus grande visibilité, notamment pour favoriser le tourisme.