Les antennes réseaux réflecteurs (reflectarrays) ont attiré l’attention des concepteurs d’antennes ces deux dernières décénies. Elles combinent le concept des antennes réflecteurs et des réseaux imprimés.

Une antenne reflectarray est constituée d'un panneau réflecteur tapissé par des éléments imprimés appelés cellules déphaseuses. Ces éléments réfléchissent l'onde incidente issue d'une source primaire (en general une antenne cornet).

Vu que les différentes ondes incidentes arrivent déphasées l’une par rapport aux autres, le rôle de chaque cellule est d’introduire une certaine phase afin de compenser ce déphasage et pour re-rayonner l’énergie dans la direction souhaitée. Pour ce faire, la géométrie de chaque élément doit être optimisée.

L’un des principaux défis lors de la conception d’une antenne reflectarray est de proposer une cellule déphaseuse qui se caractérise par une douce évolution géométrique et qui permet de couvrir une gamme de phase complète de 360 degrés avec de faibles dispersions fréquentielles. Cette faible dispersion se traduit par de faibles pertes et par un caractère large bande de l’antenne globale.

L’objectif de ce stage est d’étudier de nouvelles topologies de cellules déphaseuses passives, mono-couche et à double polarisation linéaires, inspirées de la cellule dite « Phoenix ».

Le stage débutera par une période de bibliographie pour se familiariser avec ce type d’antenne. Ensuite le travail de simulation commence en re-simulant des cellules déjà existantes afin de comprendre leurs fonctionnements et le contrôle du déphasage.

Finalement le candidat sera demandé à étudier et à optimiser de nouvelles topologies de cellules déphaseuses simple couche, et à comparer leurs performances avec celles qui existent dans la litérature.

Supervisor(s): 
Dr. Tony Makdissy
Start Date: 
Tuesday, January 24, 2017
Duration: 
6 months
Person of Contact: 
Tony.makdissi@ua.edu.lb